Belgium Road Association

Choose your language

      

Remember my choice

 

Plan lumière des autoroutes flamandes

Présentation de Erik DE BISSCHOP (Agentschap Wegen en Verkeer) donnée lors du Congrès de la Route Liège 2013 - thème : Sécurité routière / Equipements / Entretien; lumière et sécurité. comment la lumière participe à la sécurité de nos voiries ? quels sont ses atouts et ses inconvénients ?

Le 30 juin 2011, la ministre H. Crevits a présenté au parlement flamand un projet d'éclairage des autoroutes. Le 15 juillet 2011, ce projet a été mis en pratique avec succès. Il a permis d’optimiser la politique en matière d’éclairage des autoroutes. Ce projet a été revu car la situation a évolué au fil des années. Les véhicules ont notamment été améliorés, tout comme l’ont été les marquages et la signalisation, et sont en outre mieux équipés. Tous ces changements répondent aujourd'hui à des besoins auxquels répondait autrefois l'éclairage. Dans certaines conditions, l’éclairage joue principalement un rôle en termes de confort (et non de sécurité). Le gouvernement flamand montre en outre le bon exemple en contribuant directement à la réduction des émissions de CO² et de la consommation d'énergie. La réduction de la pollution lumineuse se rattache à ces objectifs. Ce projet veut que les autoroutes ne soient pas éclairées en permanence ni dans leur ensemble. Dans la pratique, cela s’est traduit par trois types d’autoroutes qui se distinguent par la (non) permanence de leur éclairage :
- des voies éclairées en permanence
- des voies éclairées dans certaines circonstances
- des voies sur lesquelles n'est installé aucun éclairage. L’éclairage est permanent dans les cas suivants:
- bretelles d’accès et sorties d’autoroutes ; complexes autoroutiers
- portions d’autoroute où les complexes se succèdent
- situations spécifiques et locales qui l'exigent.
Ces sites mis à part, l’éclairage est maintenu sur les portions d’autoroute où le trafic est quotidiennement dense. L'éclairage dynamique installé sur ces portions sera bien entendu actif en cas de trafic dense, mais également en cas de catastrophe, de travaux ou de mauvais temps. Nous continuons donc d’éclairer les portions d’autoroute qu’il est indispensable d’éclairer et évitons de maintenir l’éclairage lorsque celui-ci n'est pas nécessaire. Cet objectif est encore et toujours à la base du projet d'éclairage.

        

Publié en:

Publié le:

11 Septembre 2013

Ajouté le:

Mercredi, 27 Août, 2014 - 10:53

Mots-clés: